固始| 吉利| 富平| 桑植| 安阳| 梁平| 贵南| 普安| 惠民| 武隆| 保靖| 石楼| 武陟| 零陵| 赫章| 东胜| 雅安| 普洱| 泗阳| 弓长岭| 西山| 河池| 韶山| 秦安| 博白| 安县| 永州| 那曲| 中牟| 全州| 桦南| 大荔| 伽师| 鹰手营子矿区| 抚州| 惠阳| 盘县| 林芝镇| 商河| 江达| 镇沅| 柘荣| 武胜| 三明| 西宁| 南部| 广德| 勃利| 镇雄| 龙川| 宜川| 五华| 德江| 木里| 新宾| 加查| 民和| 红原| 隆化| 大同市| 丰台| 赤壁| 西峰| 斗门| 泽库| 通许| 石嘴山| 北宁| 固镇| 凤冈| 八一镇| 福鼎| 江都| 邢台| 茶陵| 卢龙| 肥乡| 绥芬河| 长白| 福山| 溧水| 永清| 呼图壁| 文县| 洪洞| 建德| 蒙阴| 科尔沁右翼中旗| 南川| 汤阴| 长春| 巴青| 芜湖市| 鹰潭| 华池| 思茅| 榆树| 法库| 五营| 竹山| 攀枝花| 甘德| 苏尼特左旗| 土默特左旗| 平武| 普格| 贾汪| 拉萨| 澳门| 猇亭| 翠峦| 乌鲁木齐| 巴林左旗| 宣城| 雷山| 霍林郭勒| 德江| 黄山市| 威宁| 江山| 孟津| 辉南| 龙海| 凉城| 长垣| 都安| 江门| 竹山| 新巴尔虎右旗| 鱼台| 蕉岭| 封丘| 安国| 海南| 隆林| 汾阳| 泸溪| 莆田| 酉阳| 行唐| 荔波| 沈阳| 林口| 无棣| 玉门| 宝山| 寿光| 牙克石| 徐州| 华池| 商水| 西充| 沾益| 澄江| 乳山| 兴城| 尉氏| 谢通门| 交口| 革吉| 鹤山| 将乐| 连云港| 馆陶| 乌尔禾| 广平| 青冈| 应城| 沁源| 福鼎| 兴国| 杜集| 沿河| 冠县| 阿克塞| 磐安| 宜秀| 托里| 印台| 博鳌| 九江市| 毕节| 金湾| 江苏| 西丰| 霸州| 常州| 和布克塞尔| 吉安县| 秀屿| 江城| 临潼| 施甸| 祁连| 阜阳| 巴林左旗| 麻阳| 华县| 舞阳| 顺平| 忻州| 前郭尔罗斯| 龙湾| 莱西| 梁河| 无极| 嘉黎| 高雄市| 常州| 安塞| 上高| 加查| 北京| 泗洪| 慈溪| 松阳| 比如| 勃利| 嘉荫| 襄汾| 灌南| 栾川| 青河| 马祖| 紫阳| 平凉| 陇西| 巴楚| 拜城| 余庆| 满洲里| 木里| 攀枝花| 满洲里| 汉沽| 全南| 台东| 新会| 垦利| 个旧| 云安| 威县| 桂阳| 杜尔伯特| 墨玉| 江口| 民权| 日喀则| 松溪| 临潼| 兴和| 尉犁| 马鞍山| 东川| 百色| 胶南| 通江| 花溪| 井陉| 枣庄| 南昌县| 南丹| 龙井| 江陵| 百度

全球最大中药材市场亳州康美中药城开市

2019-05-20 23:17 来源:维基百科

  全球最大中药材市场亳州康美中药城开市

  百度▲(免责声明:本文仅代表作者个人观点,与环球网无关。  有北京菜篮子之称的新发地市场位于北京南郊,担负了北京九成的农产品供应,去年交易量1550万吨。

慢波相睡眠主要用于恢复体力,而异相睡眠主要用于恢复脑力。 

  可一旦遇到危险,孩子无法自救,容易被困甚至危及生命。日本台风多发,当台风来袭时,工作人员可通过系统对大棚实现远程控制。

  拍卖车上有一个电子屏幕,显示农产品的类型、批次、出价等信息。忌口多母乳缺营养。

一、醉酒后不要同房国外统计显示,在万名嗜酒男性中,有1630人完全丧失性能力。

  炒饭时不仅加入鸡蛋,还可以加入很多蔬菜食材。

  ●优惠券、抵扣劵是诱饵当消费者被商家的宣传吸引,打开了购物网站,就一步跨进了商家的推销套路。第四,从事高风险因素的工作。

  (完)

    【同期】中国国际经济交流中心理事长曾培炎  展望未来五年中国面临的内外部环境比“十二五”我认为会更加复杂,任务会更加艰巨,挑战会更加严峻。树立正确的自我认知,对他人期望合理,保持愉快心情,营造和谐人际关系。

    活动组织者还向记者解说,尽管近年来,环球时报组织了诸如中德、中印媒体高层论坛等一系列中外媒体交流活动,有着丰富的经验,但组织一线记者采访团,跨越三国、克服语言、政策等多重障碍进行共同采访,仍是一项艰巨的挑战。

  百度本期特邀北京大学第三医院男科主任姜辉,为男性朋友送上男科专家的健康法则。

  环球时报总评榜以环球视野·亮点中国为主题,力图从国际视角发现和挖掘中国在2012年度的表现亮点。  记者贺世茂杜海涛北京报道关键词:

  百度 百度 百度

  全球最大中药材市场亳州康美中药城开市

 
责编:
french.xinhuanet.com
 

全球最大中药材市场亳州康美中药城开市

                 French.xinhuanet.com | Publié le 2019-05-20 à 19:06
百度 山东省省长郭树清、青岛市市委书记李群、市长张新起等省市领导也将出席会议。

CHINA-SHANGHAI-C919-MAIDEN FLIGHT (CN)

(Xinhua/Ding Ting)

BEIJING, 5 mai (Xinhua) -- Le premier moyen-courrier chinois, le C919, s'est envolé pour la première fois vendredi à Shanghai, marquant une importante réussite pour les capacités d'innovation de la Chine, ainsi que pour ses hautes technologies dans l'industrie de l'aviation et de l'aérospatiale.

L'avion de ligne bimoteur a décollé de l'aéroport international de Pudong à environ 14h00 (7h00 GMT), avec cinq membres d'équipage à bord, mais sans passagers. Ce vol marque l'entrée de l'important concurrent chinois dans le marché mondial de l'aviation.

DES EFFORTS DANS L'AVIATION

En seulement dix jours, la Chine a présenté avec succès son premier porte-avions et moyen-courrier, prouvant ainsi sa détermination pour mettre en oeuvre le plan "Fait en Chine 2025", visant à transformer la Chine, la faisant passer de géant industriel à puissance industrielle mondiale.

Douglas Royce, expert dans une compagnie de recherche aérospatiale, a expliqué à Xinhua que "le gouvernement chinois veut devenir indépendant et auto-suffisant dans tous les aspects liés à l'aviation, c'est donc autant un projet national qu'un projet commercial".

En 2007, le plan pour la construction d'un moyen-courrier a été approuvé par le Conseil d'Etat, et en novembre 2015, le premier C919 était prêt.

Le "C" de C919, fait référence à la Chine et à l'avionneur COMAC (Commercial Aircraft Corporation of China), le premier 9 symbolise "toujours" dans la culture chinoise, et le 19 représente les 190 sièges disponibles dans l'avion.

Avec une capacité standard de 4,075 kilomètres, cet avion est comparable à l'Airbus 320 et à l'avion de nouvelle génération Boeing 737.

Selon M. Royce, "le gouvernement chinois est engagé dans une démarche à long terme visant à rattraper l'Europe, les Etats-Unis et la Russie en matière d'aviation commerciale. Ceci n'est qu'une étape dans ce sens".

Michel Merluzeau, directeur d'AirInsightResearch, un groupe de conseil et d'analyse de marché dans le secteur aérospatial et de la défense, basé à Seattle, a confié à Xinhua être impressionné par le r?le du gouvernement chinois et de la COMAC, dans l'accélération et la mise en oeuvre des programmes d'innovation.

ACCES AU MARCHE INTERNATIONAL

23 clients étrangers et chinois, notamment la compagnie nationale de transport aérien Air China, et la compagnie de location GE Capital Aviation Service, ont déjà commandé 570 avions, selon la COMAC.

Dans les années 2030, la COMAC sera devenue un important partenaire pour la cha?ne mondiale d'approvisionnement dans le secteur aérospatial, grace à la croissance de la cha?ne d'approvisionnement en Chine et chez ses partenaires, mais également à l'importance accrue du marché, prévoit M. Merluzeau.

S'agissant de concurrencer Airbus et Boeing, il faudra être patient, a expliqué M. Royce : "Au moins dans les premières années de service, la demande va se concentrer sur le marché chinois et quelques marchés satellites", les deux leaders mondiaux, et plus grands rivaux de l'avionneur chinois, s'étant livré une féroce concurrence depuis des décennies.

Selon M. Merluzeau, la certification occidentale de l'avion chinois sera le plus grand défi pour l'avionneur. En effet, l'obtention d'une certification de l'Agence européenne de la sécurité aérienne et de l'Agence fédérale de l'aviation des Etats-Unis, serait une grande victoire pour le programme d'aviation, cette validation étant plus reconnue que la certification chinoise.

"S'ils l'obtiennent, je pense que le marché accessible au C919 sera grandement élargi", a ajouté l'expert.

M. Royce est persuadé que la COMAC deviendra l'un des principaux acteurs du secteur sur le long terme : "Ce n'est pas quelque chose qui arrivera dans la prochaine décennie, mais c'est plut?t un long processus qui nécessitera le soutien continu du gouvernement chinois."

   1 2 3 4 5 6 7 8 9 10    >>|

 
Vous avez une question, une remarque, des suggestions ? Contactez notre équipe de rédaction par email à xinhuanet_french@news.cn
分享
A la découverte de l'intérieure du C919 en photos
A la découverte de l'intérieure du C919 en photos
Deux pandas géants seront envoyés à Copenhague
Deux pandas géants seront envoyés à Copenhague
Visiteurs à dos de chameau dans les montagnes de sable de Mingsha au Gansu
Visiteurs à dos de chameau dans les montagnes de sable de Mingsha au Gansu
Vêtements traditionnels en Chine
Vêtements traditionnels en Chine
Des sculptures miniatures à Taipei
Des sculptures miniatures à Taipei
Nouvelles photos de Wang Ou
Nouvelles photos de Wang Ou
Vues aériennes d'un bourg dans l'est de la Chine
Vues aériennes d'un bourg dans l'est de la Chine
Wang Luodan pose pour un magazine
Wang Luodan pose pour un magazine
Retour en haut de la page

Premier vol réussi pour l'avion chinois C919

French.xinhuanet.com | Publié le 2019-05-20 à 19:06

CHINA-SHANGHAI-C919-MAIDEN FLIGHT (CN)

(Xinhua/Ding Ting)

BEIJING, 5 mai (Xinhua) -- Le premier moyen-courrier chinois, le C919, s'est envolé pour la première fois vendredi à Shanghai, marquant une importante réussite pour les capacités d'innovation de la Chine, ainsi que pour ses hautes technologies dans l'industrie de l'aviation et de l'aérospatiale.

L'avion de ligne bimoteur a décollé de l'aéroport international de Pudong à environ 14h00 (7h00 GMT), avec cinq membres d'équipage à bord, mais sans passagers. Ce vol marque l'entrée de l'important concurrent chinois dans le marché mondial de l'aviation.

DES EFFORTS DANS L'AVIATION

En seulement dix jours, la Chine a présenté avec succès son premier porte-avions et moyen-courrier, prouvant ainsi sa détermination pour mettre en oeuvre le plan "Fait en Chine 2025", visant à transformer la Chine, la faisant passer de géant industriel à puissance industrielle mondiale.

Douglas Royce, expert dans une compagnie de recherche aérospatiale, a expliqué à Xinhua que "le gouvernement chinois veut devenir indépendant et auto-suffisant dans tous les aspects liés à l'aviation, c'est donc autant un projet national qu'un projet commercial".

En 2007, le plan pour la construction d'un moyen-courrier a été approuvé par le Conseil d'Etat, et en novembre 2015, le premier C919 était prêt.

Le "C" de C919, fait référence à la Chine et à l'avionneur COMAC (Commercial Aircraft Corporation of China), le premier 9 symbolise "toujours" dans la culture chinoise, et le 19 représente les 190 sièges disponibles dans l'avion.

Avec une capacité standard de 4,075 kilomètres, cet avion est comparable à l'Airbus 320 et à l'avion de nouvelle génération Boeing 737.

Selon M. Royce, "le gouvernement chinois est engagé dans une démarche à long terme visant à rattraper l'Europe, les Etats-Unis et la Russie en matière d'aviation commerciale. Ceci n'est qu'une étape dans ce sens".

Michel Merluzeau, directeur d'AirInsightResearch, un groupe de conseil et d'analyse de marché dans le secteur aérospatial et de la défense, basé à Seattle, a confié à Xinhua être impressionné par le r?le du gouvernement chinois et de la COMAC, dans l'accélération et la mise en oeuvre des programmes d'innovation.

ACCES AU MARCHE INTERNATIONAL

23 clients étrangers et chinois, notamment la compagnie nationale de transport aérien Air China, et la compagnie de location GE Capital Aviation Service, ont déjà commandé 570 avions, selon la COMAC.

Dans les années 2030, la COMAC sera devenue un important partenaire pour la cha?ne mondiale d'approvisionnement dans le secteur aérospatial, grace à la croissance de la cha?ne d'approvisionnement en Chine et chez ses partenaires, mais également à l'importance accrue du marché, prévoit M. Merluzeau.

S'agissant de concurrencer Airbus et Boeing, il faudra être patient, a expliqué M. Royce : "Au moins dans les premières années de service, la demande va se concentrer sur le marché chinois et quelques marchés satellites", les deux leaders mondiaux, et plus grands rivaux de l'avionneur chinois, s'étant livré une féroce concurrence depuis des décennies.

Selon M. Merluzeau, la certification occidentale de l'avion chinois sera le plus grand défi pour l'avionneur. En effet, l'obtention d'une certification de l'Agence européenne de la sécurité aérienne et de l'Agence fédérale de l'aviation des Etats-Unis, serait une grande victoire pour le programme d'aviation, cette validation étant plus reconnue que la certification chinoise.

"S'ils l'obtiennent, je pense que le marché accessible au C919 sera grandement élargi", a ajouté l'expert.

M. Royce est persuadé que la COMAC deviendra l'un des principaux acteurs du secteur sur le long terme : "Ce n'est pas quelque chose qui arrivera dans la prochaine décennie, mais c'est plut?t un long processus qui nécessitera le soutien continu du gouvernement chinois."

   1 2 3 4 5 6 7 8 9 10    >>|

010020070770000000000000011100001362602191
技术支持:赢天下导航